Gésiers de volailles aux olives (recette juive)

Quand on parle de cuisine Marocaine, on pense tout de suite aux couscous, aux tajines, aux crêpes mille trous... pourtant je ne le répéterai sans doute jamais assez, cette cuisine est si riche de par son passé, ses peuples et toutes les influences culturelles qui font d'elle une richesse de saveurs et de parfums. La cuisine Juive fait partie de ces influences qui continue à enrichir la gastronomie marocaine et nous régaler de Kémia, de Dafina, de S'khina, de poulet au safran, de dattes, d'olives, de pastels et j'en passe.

Aujourd'hui je vous porpose une recette de petite salade tiède qui compose la fameuse Kémia, c'est ce que j'appelle une recette "ça passe ou ça passe pas" car le gésier eszt uen question de goût et de souvenirs, soit on aime soit on n'aime pas. Personnellement j'aodre et c'est avec plaisir que je l'ai réalisé pour des copines lors d'un brunch à la maison : Silvia, Edda, Ophélie, Clemence et Myriam.

300 g de gésiers de volailles
250 g d'olives avec ou sans le noyau de bonne qualité (pas en conserve)
6 c. à soupe d'huile d'olive
Une petite poignée de mélange de thym et d'origan séchés
3 gousses d'ail
4 clous de girofle
1 feuille de laurier (dit "sidna moussa" en Marocain, soit le "Saint MOUSSA")
1 c. à café de citron confit
Sel et poivre moulu.

Après avoir bien nettoyé les gésiers avec un peu de vinaigre, les faire revenir dans de l'huile avec de l'ail entier.
Arroser d'eau à hauteur, ajouter le laurier et les clous de girofle.
Poursuivre la cuisson jusqu'à confir les gésiers, cela prend environ 30 min.
Ajouter les olives, l'origan, le thym, le citron confit et mélanger.
Laisser réduire puis arroser d'un filet d'huile d'olive.
Servir chaud, tiède ou froid.

N'hésitez pas à me suivre sur ma page FACEBOOK pour plus d'actualités et de gourmandises