Passion culinaire by Minouchka

Yassa de crevettes

IMG_20210202_211840_705

J'avais des crevettes et pour changer des 100e de recettes que je fais avec ces demoiselles de la mer, tellement on aime cela à la maison, j'en ai fais façon Yassa.

Il s'avère qu'à l'origine, le Yassa est à base de poisson et non du poulet. D'ailleurs la recette de Yass au poulet est déjà publiée ici.

Je prends des crevettes entières crues avec la carcasse. Libre à chacun de faire à sa convenance mais cela donne plus de goût et de profondeur Mes enfants ont appris à les décortiquer à même leurs assiettes, tellement pratique.

800g de crevettes

4 oignons

1 poignée d'olives vertes

4 gousses d'ail

2 cm de gingembre

2 lauriers

1 piment antillais ou 2 végétariens

1/2 citron

2 cas de moutarde

4 cas d'huile d'arachide

Sel, poivre

Faire chauffer l'huile et saisir très fort les crevettes pour prendre une jolie couleur grillée. Les faire griller à même la flamme ce serait top. Ajouter l'ail râpé, le gingembre râpé, le laurier et les oignons en lamelles, piment végétarien. Saler, poivrer. Dès que les oignons sont translucides, ajouter la moutarde, les olives et un peu d'eau, mélanger pour que ça ne colle pas au fond. Arroser d'un petit verre d'eau. Maintenir sur feu 15min, un peu de jus de citron.

Servir avec du riz nature.

 

Posté par Minouchkah à 23:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Dombrés de bananes jaunes aux langoustines

20201227153602_IMG_6887

Dombrés, pour ceux qui ne connaissent pas, ce sont des boules de pâte cuits dans une sauce bien mijotée et parfumée. Haricots rouges, lentilles, aux crevettes, au crabe... plusieurs variantes pour notre plus grand plaisir. Comme des gnocchis ou des knepfles, ils nous viennent des antilles.

Vous trouverez quelques variantes déjà publiées ici : lentilles, haricots rouges, écrevisses, crevettes, pois d'angole, crabe.... J'ai un faible pour la version aux fruits de mer, crustacés... j'ai déjà testé à la patate douce au lait de coco, onctueux, parfumé et gourmand.

Voici une variante à la banane jaune plantain. On a adoré le goût bien présent de la banane ainsi que la texture fondante. Doudou met cette version en number 1, je pense bien que ce sera la recette de dombrés à adopter à la maison 

Choisissez des bananes pas très mûres, elles ne seront ainsi pas très sucrées, moins de graines et surtout à la texture ferme pour ce genre de recette.

Je vous conseille également de prendre des langoustines crues, elles supporteront ainsi une cuisson prolongée en sauce. Mais si vous n'en trouvez pas, prenez des surgelées que vous ferez dégeler la veille pour libérer le maximum d'eau. Je ne recommande pas les décortiquées, tout le cœur des saveurs est dans la carcasse. A défaut des crevettes, écrevisses, crabes...

Je mets un peu d'huile dans ma pâte à dombrés, je trouve cela plus digeste que le beurre double saindoux. C'est vraiment question de goût. Les 3 sont bien au final, on peut même s'en passer.m pour une version sans matière grasse.

Pour 6 personnes 

700g de bananes plantains

300g de farine

1 cac de sel

2 cas d'huile ou beurre ou saindoux

120 à 150 ml d'eau (selon absorption)

Pour la sauce :

1kg de langoustines crues

1 oignon

2 cives ou cebettes

2 gousses d'ail 

1 tomate 

2 cas de concentré de tomates 

2 feuilles de bois d'Inde ou laurier 

2 piments végétariens

2 belles branches de thym 

4 branches de persil

1/2 cac de bois d'Inde  moulu, piment de Jamaïque 

8 clous de girofle 

Sel, poivre noir moulu

150 g Lard ou salaison ou salaison de boeuf 

4 cas d'huile au choix (roucou pour moi)

Commencer par faire cuire les bananes plantains sans la peau dans de l'eau salée ou à la vapeur. Pas plus de 10 min, faut qu'elles soient fondantes mais pas ramollies, cela évite aussi que les glucides se transforment en sucres. Égoutter. Placer dans un saladier, écraser finement à l'aide d'un presse purée ou un moulin à légumes à l'ancienne,  pas de mixer qui rendrait plus de liquide. Perso je finis avec mes doigts pour écraser les petits bouts. Saler, poivrer, ajouter l'huile et la farine au fur et à mesure, ensuite l'eau Mélanger en une pâte qui ne colle pas. Laisser détendre un peu. Vous pouvez même la préparer la veille, filmer et garder au frais.

20201227_123027 20201227_123152

20201227_124906  20201227_125247

Dans un grand faitout faire chauffer l'huile ajouter l'ensemble des ingrédients émincés, les épices sauf les langoustines. Faire revenir 5 min jusqu'à belle coloration. C'est très important alors on s'applique.

Ajouter les langoustines et poursuivre 2 min sur feu vif pour que le mélange des saveurs se fasse.

20201227_123030 20201227_125822

Verser 1L à  1.5L d'eau chaude pour ne pas stopper la cuisson. 

Façonner des boulettes de pâtes, la taille dépend de votre goût je ne les aime pas grosses mais assez moyennes de la taille d'une grosse cerise.

Les plonger dans la sauce dès frémissements. Vous pouvez les faire à l'avance mais pensez à les fariner ou mettre de l'huile pour que ça ne colle pas.

20201227_130215 20201227_130854

Mélanger pour qu'ils ne tombent pas au fond de la marmite. Rectifier l'assaisonnement si besoin, à ce stade je rajoute un piment végétarien, unbail pilé, un peu d'huile et sel. A vous de voir mais je trouve que l'assaisonnement en fin de cuisson donne du pep's.

La sauce s'épaissit. La cuisson est assez courte, comptez 20e de minutes une fois les dombrés plongés, n'hésitez pas à goûter.

Déguster chaud.

 

Huile de roucou

20201227180234_IMG_6892

Huile de roucou ou huile d'Annatto

Mais laisses moi d'abord te parler du Roucou qui fut la première épice de la catégorie "racontes moi une epice" lancée sur mon blog en 2007.  Click ici pour le lien vers l'article.

Ce n'est pas tout à fait une épice, plutôt une graine cueillie à maturité qui sert essentiellement à colorer, elle est d'ailleurs utilisée en industrie agroalimentaire notamment pour colorer certains fromages que je te laisses reconnaître grâce à leur couleur orangée, et même en cosmétique.

Originaire d'Amérique du sud on la trouve dans la cuisine des Caraïbes, Africaine et surtout Asiatique : vietnamienne, Thaïlandaise ou elle est a l'honneur bien plus que les autres cuisines, elle colore de nombreux plats avant et après cuisson.

J'en mets dans le court bouillon antillais, certains plats vietnamiens, les dombrés aux fruits de mer, et même dans des accras et une quiche aux épinards que j'ai déjà partagés ici.

🌡Comment faire l'huile ? Méthode à chaud :

Faire chauffer 4 cas de roucou avec une grand bol d'huile neutre, dans une casserole. Dès frémissements mélanger sans cesse pour éviter que ça ne brûle. Dès que les graines commencent à changer légèrement de couleur et sans qu'elles n'éclatent retirer du feu sinon l'huile sera ranse, amère et brûlée Verser dans un bocal ave les graines ou les faire passer. A utiliser comme huile dans vos préparations.

Elle est dense et très colorée. Se garde longtemps.

20201227182302_IMG_6896

Tartare de Saint Jacques au kiwi, idée apéritif

20201224153013_IMG_6600

Idée apéritif simple et efficace, fraîche, crue, parfumée... Tartare de Saint Jacques au kiwi, fruit de saison, parfumé à la citronnelle, combawa et citron jaune (je trouve que les 2 se marient bien) tu peux utiliser n'importe quel citron de ton choix ou même les associer à condition de ne pas trop en mettre.

Pour le kiwi choisis le mûre mais pas trop, même croquant il donne un plus à l'ensemble. Tu peux remplacer par du kaki, ça fonctionne très bien et c'est de saison avec une touche colorée bien sympa.

Prendre des petites coquilles saint Jacques pour la version apéro, profiter ainsi de la coquille qui sert de coupelle de service et de dégustation.

Pour 6 personnes

Mettre 12 coquilles à tremper dans du lait froid au moins 2h, elles seront plus "laiteuses". Les retirer, les tailler en quatre sans le corail (je congèle le corail qui me sert pour les bouillons) et disposer dans un bol.

Ajouter 1 cac de mélange citronnelle gingembre frais pilés très fin. Du poivre blanc moulu, sel, 2 cas d'huile d'olive, 2 kiwis coupés du même gabarit que les saint Jacques. Ajouter zestes de combawa et citron jaune à la microplane, 1/2 cebette émincée.

Mélanger, filmer et garder au frais 2h. Servir dans les coquilles. 

Cookies tout chocolat

IMG_20201218_182332_259

Aussitôt fait aussitôt dévorés au pied du sapin ! Ah ces gosses qui ne mangent pas sucré, encore moins des cookies mais en réclament un dimanche à 13h alors que la pintade cuit au four.

Nous sommes plus bec salé donc c'est rare que mes enfants réclament des gâteaux maison, mais de temps en temps l'envie de crêpes, de brownie, de beignets les prend.

Sans noix sans amandes sans caramel sans chocolat dégoulinant sans guimauve sans pistache sans rien ! Oui je sais la tendance est au cookie le plus gourmand, le plus généreux !

Mais croustillant à l'extérieur et moelleux à l'intérieur

Recette réalisée entièrement par mon aînée de 9 ans

150g de farine

200g de chocolat

75g de beurre

50g de sucre cassonade ou roux

1 œuf

1 cac de levure chimique

1 pincée de fleur de sel

Quelques gouttes d'essence de vanille

Commencer par casser la tablette de chocolat, mettre 100g dans un bol et gardes les autres 100g en pépites. Fastoche avec une tablette. Ajouter le beurre dans le bol et fais fondre au micro ondes. Ajoutes l'oeuf, mélanger puis ajoutes le reste des ingrédients secs. La pâte se forme. Incorporer les pépites et au frais 1h (ou une demie journée ou une nuit)

Préchauffer le four à 180, thermostat 6.

A l'aide d'une cuillère à glace, prélever la pâte et disposer des boules sur une tôle. On obtient 12 environ selon diamètre. Penser à les espacer. Enfourner 12 min min selon le four. Ne pas surcuire les cookies, jamais, never ! Et s'il est fort 10 min suffisent. Laisser refroidir avant de déguster. 

Posté par Minouchkah à 10:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Curry de médaillon de soles, moules, épinards au lait de coco

20201214154355_IMG_6469

Invitons le curry dans nos menus de fêtes, ou de tous les jours. Et comme tu connais mon amour pour cette cuisine de cœur, voici un curry des plus simples, sans chichi ni longues étapes, il a l'avantage d'être réalisé rapidement, quelques minutes suffisent pour un résultat goûteux et onctueux.

J'avais acheté des médaillons de sole pour les cuisiner à la Normande, au cidre et à la pomme, mais mes papilles ont réclamé épices chaudes. Faudra que je retourne chez mon poissonnier m'en procurer et surtout me tenir à la recette que je prévoyais de vous partager pour les fêtes lol.

Toi aussi ça t'arrive de changer de plats à la dernière minute ?

Curry de médaillon de sole, moules, épinards au lait de coco. Je suis certaine que vous allez aimer cette version pas tout a fait indienne mais dont la base est si parfumée qu'elle vous transportera.

 

1kg de médaillon de sole

250g de moules précuites

250g d'épinards frais

40 cl de lait de coco

2 tomates mûres ou 1 petite conserve

1 oignon

2 gousses d'ail

2 cm de gingembre frais

2 cm de curcuma frais

10e de feuilles de curry

1 cac de graines de moutarde

1 cac de paprika

1 cac de piment moulu

1 cac de cumin en grains

1 cac de fenouil en grains

8 cardamome vertes

Sel, poivre

1 cas de ghee

Citron vert

 

Commencer par mixer l'oignon, lail, le gingembre, le curcuma en une pâte homogène. Tu peux ajouter un piment frais mais avec les enfants...

Dans une sauteuse faire fondre le ghee, ajouter le cumin, la moutarde et la cardamome, dès que ça crépite ajouter les feuilles de curry, ensuite la pâte d'oignon. Faire suer quelques minutes.

Ajouter le paprika, le piment, sel, poivre, tomates concassées et poursuivre 5min Quand tout a bien compté, verser le lait de coco, baisser le feu et aux petits frémissements disposer les médaillons de sole et les moules, ne touchez pas et laisser cuire 3 min.

Retourner les soles et ajouter les épinards hachés en gros (sans la tige centrale) ainsi que le fenouil en grains, laisser cuire 5 min à découvert pour épaissir la sauce. .