IMG_20210426_190954_035

Il est commun dans la cuisine Algérienne de préparer une chorba dite Baïda, blanche, soit sans tomates (fraîche ni concentré), sans paprika ni curcuma. Ce qui n'empêche pas qu'elle soit savoureuse, très parfumée, en plus d'être plus digeste  surtout si vous êtes sensibles à l'acidité ou aux brûlures d'estomac. La canelle et le citron la parfument d'avantage et lui donne un caractère assez particulier.

Cette chorba peut-être réalisée avec d'autres céréales ou pâtes type blé, bulgur, longues d'oiseaux, semoule, vermicelles.... l'embarras du choix pour varier les plaisirs et faire selon son garde-manger.

200g de kefta ou agneau/veau en morceau
100g de semoule d'orge
2 branches de céleri frais
1/2 bouquet de persil plat
1/2 bouquet de coriandre
1 oignon
1 bâton de canelle (la taille d'un doigt)
1 cac de gingembre moulu
1 cac de coriandre moulu
Sel, poivre noir moulu
6 cas d'huile d'olive
1,5L d'eau chaude

Mixer les feuilles de céleri avec l'oignon le persil et la coriandre. Tout ensemble. En récupérer 2 cuillères à soupe et ajouter à la kefta. Saler et poivrer, malaxer bien puis façonner des boulettes.

Faire chauffer l'huile et y faire dorer les boulettes de kefta 5 min. Ajouter le mélange oignon herbes, le céleri branche coupé en morceaux ainsi que les épices. Faire rissoler 5 min puis arroser d'eau chaude. Laisser cuire 25 min. Si morceaux de viande, compter 35 à 40 min.

Rincer l'orge plusieurs fois. Incorporer à la soupe, mélanger et poursuivre la cuisson 20 min. Rajouter de l'eau si vous la préférez légère.

Rectifier l'assaisonnement, pour ma part je rajoute un filet d'huile d'olive et quelques feuilles de menthe ciselées, une 10e, jus de citron jaune.