Mijoté de boeuf au sucre vanillé - Passion culinaire 

Les petits plats mijotés sont à l'automne ce que la salade est à l'été, un classique si réconfortant qu'il serait dommage de s'en passer. On peut faire mijoter tout ce qu'on aime, ce qui nous tombe sous la main, tout ce que la saison nous offre de meilleur. Avec un accompagnement au choix et le tour est joué, on obtient alors un plat qui réchauffe aussi bien le corps que l'âme. 
L'autre jour, je me suis retrouvé nez à nez avec de la viande de boeuf que j'avais acheté pour faire un bourguignon, sauf l'envie pour ce plat m'est passée et je m'étais dis pourquoi ne pas la préparer autrement, l'idée d'un mijoté au sucre vanillé m'est venue sans trop réfléchir, juste parce que mon bocal de sucre vanillé était sous mes yeux dans la cuisine. Les bons plats naissent parfois de simples rencontres !!

700 g de boeuf à Bourguignon
1 gros oignon doux 
2 poivrons verts
2 gousses d'ail
2 c. à soupe pleine de sucre vanillé
1 feuille de laurier
Thym en branche
1 c. à soupe de farine
1 c. à café de gingembre moulu
2 c. à café de fond de veau
1/2 c. à café de poivre noir moulu
1 bâton de cannelle
Sel
2 c. à soupe d'huile

Faire chauffer l'huile
Ajouter le sucre vanillé qui va caraméliser
Y ajouter les morceaux de boeuf, faire revenir et dorer jusqu'à caramélisation de la viande environ 5 à 8 min
Ajouter l'oignon, l'ail et les poivrons émincés
Ajouter les épices, le thym et le laurier et mélanger, poursuivre sur feu vif pour bien tout saisir, compter 6 min 
Ajouter la farine et mélanger, poursuivre 4 min
Faire diluer le fond de veau dans 1 l d'eau, verser sur la boeuf.
N'ajouter pas la sel à ce stade, le fond de veau en contient.
Couvrir, réduire le feu et laisser cuire 1h en surveillant la quantité du jus de cuisson.
C'est prêt quand la viande est très tendre et la sauce est épaisse.
Rectifier le sel à ce stade.