Court bouillon de poisson à l'antillaise - Minouchka

 

Je prends enfin de temps de trier mes photos de vacances de Pâques, oui je sais ça remonte à 6 mois déjà ! J'ai manqué de temps et surtout de motivation, mais quand il faut y aller, il faut y aller. C'était les photos de notre voyage en martinique, nous avons profité du soleil si chaud en cette période de carême, de la mer et surtout de bons petits plats créoles si goûteux. Bien que j'étais en vacances, j'avais adoré cuisiner local avec des ingrédients frais comme ce court bouillon de poissons. Non seulement j'ai utilisé du poisson fraîchement pêché, mais j'ai pu aussi l'agrémenter de produits typiques comme l'oignon pays (cives), le citron vert su parfumé, le piment, et le gros thym. Ce dernier n'a rien à avoir avec le thym que vous connaissez, les feuilles sont plus larges, charnues et couvertes d'un léger duvet velours. On en parle ici avec précision, Il est incontournable pour certains plats antillais et se déguste même en tisane pour ses propriété médicinales.

Mais pas de panique, si vous n'avez pas de gros thym il est possible d'ajouter du thym ordinaire ou même de l'origan, soit frais soit séché. Et pour réussir un bon court bouillon typique de la cuisson antillaise je vous recommande deux trois conseils qui feront la différence : d'une part, il faudrait choisir du poisson frais, le plus frais possible car le résultat final en dépend en terme de goût et de saveurs. D'autre part, la marinade est une étape indispensable pour créer une véritable harmonie de saveurs entre le poisson et les autres ingrédients, 1h de temps suffit largement mais on peut aller jusqu'à 6-8h mais pas au-delà au risque de "pré-cuire" le poisson à froid et le dénaturer par la suite durant la cuisson. Et enfin, respectez le temps de cuisson qui devra être court, je vous recommande même de surveiller votre poisson et de le maintenir à petit feu pour ne pas le casser et le réduire en miettes. Pour le reste ça devrait aller et pour la force du piment cela dépend au goût de chacun, privilégiez le piment végétarien si vous n'aimez pas le piquant, sinon un piment entier à plonger en fin de cuisson sans l'écraser apporterait une force maîtrisée.

Pour 4 à 6 personnes
Temps de préparation : 15 min
Temps de marinade : 1h à 6h
Temps de cuisson : 15 min

3 à 4 beaux poissons selon la taille (vivaneau)

Pour la marinade :
2 gousses d'ail
1 peu de piment 
1/2 oignon 
Le jus d'un demie citron vert
1 feuille de bois d'inde (facultatif mais c'est mon plus)
1/2 c. à café de poivre de jamaîque (dit bois d'inde) (facultatif mais c'est mon plus) 
Sel

Nettoyer et laver le poisson, le couper en deux.
Disposer dans un récipient plat avec le citron vert, l'oignon émincé, l'ail pilé et les épices
Couvrir légèrement d'eau, filmer et conserver 1h à température ambiante, au-delà conserver au frais.

Pour le court bouillon :
2 c. à soupe d'huile
1 oignon
2 petites tomates
4 tiges de cives
2 gousses d'ail
1 feuille de bois d'inde
1 à 2  feuilles de gros thym
1 c. à soupe de concentré de tomates

2 piments végétariens
100 ml d'eau

Sel, poivre noir moulu

Dans un grand faitout ou une sauteuse, faire chauffer l'huile et y faire suer sans coloration l'oignon émincé
Ajouter les tomates coupées en lamelles, l'ail pilé, le concentré de tomates, la feuille de bois d'inde, les cives et les épices
Verser l'eau. Aux petits frémissements, y plonger le poisson et maintenir à petit feu.
Froisser le gros thym entre la main et l'incorporer au poisson.
La poisson est cuit au bout de 10 min
Rectifier l'assaisonnement.
Servir avec des racines (ignames, manioc, bananes plantain...), du riz