réussir la pâte à bokit - Bokit morue 

Aujourd'hui je vous ouvre la porte de la cuisine guadeloupéene, celle qui se veut sans chichi ni artifice, surtout avec une telle spécialité digne d'une street food, le Bokit.

Il s'agit d'une simple pâte à pain que l'on fait frire dans un bain d'huile et que l'on agrémente par la suite de divers ingrédients : poulet, poulet boucané, morue, lambi.... ainsi que des crudités type salade, concombre, tomate, carotte, oignons, le tout arrosé d'une sauce "chien", la vinaigrette pays parfumée et relevée.J'en ai dégusté la première fois en 1998, chez une amie guadeloupéene qui en avait fait un samedi soir après les cours, à l'époque on se réunissait tous les week-ends pour jouer à la belote dans notre petites chambres d'étudiants. Depuis, j'ai pu goûté à diverses variantes tant au niveau la farce que la taille du bokit, mais une chose est commune, le bokit se veut croustillant à l'extérieur et moelleux à l'intérieur, un vrai pain. Et côté garniture, chacun y va selon les envies et les goûts, toutefois il se veut bien parfumé et relevé sinon c'est fade, alors même si on n'aime pas le piment on y va côté vinaigrette avec quelques épices type poivre, cives, bois d'inde (poivre de jamaïque), ail... 

Après plusieurs essais, j'ai enfin trouvé la recette qui me convient, et je préfère largement des bokits de petites tailles, soit la taille de la main pour pouvoir ainsi en manger deux ou trois en variant la garniture sans que ce soit écoeurant.

Pour 6 à 8 personnes
Temps de préparation : 1h
Temps de repos : 2h
Temps de cuisson : 3 à 4 min

1kg de farine (+ pour le plan de travail)
250 à 300 ml d'eau
20 g de levure boulangère fraîche ou 1 sachet 
2 c. à soupe de beurre
1 c. à soupe d'huile
1 c. à soupe de sucre roux de canne
1/2 c. à café de sel

Faire diluer la levure et le sucre dans un peu d'eau.
Dans un grand saladier, ou sur le plan de travail ou dans le pétrin, mélanger la farine, le sel, le beurre, l'huile
Ajouter la levure puis l'eau petit à petit tout en pétrissant.
La pâte doit former une boule.
Filmer et disposer dans un endroit chaud durant 2h
La pâte doit gonfler et doubler de volume.
Préparer un bain d'huile chaude mais pas fumante.
Prélever un peu de pâte de la taille d'une petite orange et l'aplatir entre vos deux mains
Lui donner la taille de la main
Plonger dans l'huile et faire frire des deux côtés.
Retirer sur du papier absorbant.

Garniture / farce :

Tailler le bokit sans le séparer
Y mettre de la laitue, concombre en rondelles, tomates, carottes râpées, chiquetaille de morue... 
Arroser d'un peu de sauce chien
Déguster sans attendre.

réussir la pâte à bokit 2 réussir la pâte à bokit 3

Astuces et conseils :

- Le sucre nourrit la levure qui aide à la levée et donne également du croustillant pâte et une jolie couleur. Préférez le sucre de canne, roux ou cassonade.
- S'il fait chaud dans votre cuisine ou si le temps s'y prête bien, 1h ce serait parfait pour la lavée de la pâte. L'essetient est de constater est qu'elle double de volume.
- Dans certains recettes traditionnelles on met du saindoux à la place du beurre. Personnellement je n'ai pas essayé, le beurre me convient très bien.
- L'huile végétale apporte du moelleux, mais il est possible de ne pas en mettre ou au contraire ne mettre que du beurre ou de l'huile seule. 
- Ne pas trop aplatir le bokit lors du façonnage au risque de manquer de mie et de ne pas pouvoir le garnir, il sera trop plat.
- Pour savoir si l'huile de cuisson est à la bonne température, on y plonge un peu de pâte (de la taille d'un pois-chiche) et celle-ci remonte à la surface instantanément .

- Il est possible de conserver les bokits cuits et non garnis au congélateur