IMG_5808

J'aime le café, le bon café, et c'est souvent qu'il s'invite dans ma pâtisserie en association avec d'autres parfums comme l'orange (Flan pâtissier sans pâte au café et à l'orange) et les épices (Religieuse au café-Masala). Pour moi, il est comme le chocolat, il a besoin d'être associé à d'autres ingrédients pour donner le meilleur de lui-même, mais pour arriver à savoir ce qui lui va, quelle épice ajouter et quelle aromate apporter, il faut que le cuisiner donne lui aussi le meilleur de lui-même.

Avant de vous parler de ma recette d'aujourd'hui, où comment utiliser le café comme une épice et non seulement le parfumer aux épices, j'aimerai vous parler d'un évènement qui m'a un peu étonnée... mais pas d'un point de vue positif. 

L'évènement en soi, pour nous présenter Lavazza le café préféré d'Italie, était intéressant tant sur l'exposition de ce qu'est le café, de la graine jusqu'à notre tasse, que sur les gourmandes démonstrations de boissons à base du café. Nous avons eu droit à un chauffeur en FIAT C500, à un cours magistral assuré par un bel Italien à l'accent si pétillant, à une dégustation sans fin de café et de ses crémeuses variantes. Lavazza a mis le paquet et c'est très appréciable !

9

Lavazza a choisi Alba PEZONE pour préparer un menu déjeunatoire au parfum de café et aux saveurs d'Italie. La première bouchée de pain d'épices au chèvre était d'un délice même si je ne lui ai rien trouvé d'Italien et que je n'ai pas pris le goût du miel au café. La tarlette au cèpes à la gelée de café se défendait bien aussi pour des mises en bouche vraiment savoureuses !
Puis Alba nous a invité à mettre la main à la pâte en préparant un "Tiramisu à sa façon", sans oeufs... et surtout avec beaucoup de crème !

8

Le tiramisu reposait gentiment au frais, pendant que nous suivions d'un regard attentif le cours magistral sur le café, d'autres bavardaient et twittaient en même temps ...

Philo
Philo (son blog)

Clemence
Clémence (son blog)

Silvia
Silvia (son blog)

Nous reprenons la dégustation des autres plats, et là mes papilles comme anesthésiées, je ne sentais aucune saveur, aucun parfum ni aucune histoire ! Le manque d'assaisonnement, voire son absence, m'a laissée perplexe que l'on ne donne pas un tour de moulin à poivre ou une fine pluie de sel au moment de service ! Les lasagnes étaient sèches et la garniture très fade qu'il était difficile d'apprécier la touche de café apportée. Le tiramisu quant à lui était un beau nuage de crème comme celui dressé sur une coupe de glaces, juste joli mais sans intérêt !

3

5

7

Un café gourmand s'il vous plaît pour faire passer tout ça !

6

Tel est mon point de vue de cette rencontre, un beau produit qu'est le café mais qui n'a pas été bien mis en valeur par la cuisinière. J'a été déçue par la cuisine Italienne à la façon d'Alba, je n'ai pas retrouvé les saveurs ni les parfums goûtés chez de vrais Italiens, je n'ai pas reconnu les histoires qui font de cette gastronomie une cuisine généreuse, conviviale et savoureuse par sa simplicité.

Le café est lui aussi un produit noble qu'on devrait bichonner et surtout sublimer par des petites touches pétillantes, sinon il n'est que poussière ! Il aime les agrumes (citron et orange essentiellement), les épices chaudes (cannelle, badiane, gingembre, cardamome, les poivres boisés...), la citronelle, le jasmin, l'amande et la noix ... Sans négliger une bonne pincée de fleur de sel pour éveiller ses arômes les plus cachées

IMG_5806

Pour 1 personne
Temps de préparation : 10 min
Temps de marinade : 30 min
Temps de cuisson : 3 min de chaque côté

1 Bifteck
1 clémentine (jus et zeste)
1 c. à soupe d'huile neutre
Poivre de Jamaïque
Fleur de sel


Pour le café épicé:
1/4 c. à café de gingembre moulu
1 badiane
4 capsules de cardamomes (entières)
2 pincées de cannelle moulue

Préparer votre tasse d'expresso et y faire infuser le gingembre, les 4 sapsules de cardamome entières, les pincées de cannelle ainsi que la badiane.

Dans une boîte rectangulaire, mettre le jus de la Clémentine, le café tiède et un peu de sel.
Y faire mariner le Bifteck pendant 30 min à 1h
Faire chauffer l'huile dans une poêle et faire saisir la viande, égouttée, selon votre mode de cuisson.
Pour une viande à point, compter 3 min de chaque côté.
Dresser sur une grille et laisser reposer 2 min (important pour laisser reposer la viande).
Ajouter le zeste de clémentine, le poivre de jamaïque et la Fleur de sel.
Déguster avec un peu de roquette.

IMG_5812