M_halbi_1

Durant les longues veillées de Ramadan, le M'halbi ou la Mouhallabiyeh fait son apparition accompagné de briochettes ou de quelques gâteaux ou juste ainsi fraîchement servie. Cet entremet frais et crémeux se déguste également lors des fêtes ou comme collation durant la période estivale. On la trouve également au Liban, en Syrie, en Turquie, en Egypte, en Grèce, en Turquie ... et elle est tout aussi bien apprécié pour sa douceur et sa gourmandise.

Pour réussir le M'halbi, il est indispensable d'utiliser de la poudre de riz et non pas de la farine de riz, la première est utilisée comme liant alors que la deuxième rentre dans la composition de gâteaux et elle a un côté "farineux" pas très goûteux. En mettant de la poudre de riz on obtient une Mouhallabiyeh plus ou moins granusleuse en bouche, alors qu'avec la farine de riz, elle sera plus lisse. C'est donc une question de goût.
Côté décoration, on se fait plaisir avec quelques lignes de cannelle moulue, de pistaches en poudre, de raisins secs, de noix... Génaralement parfumée à l'eau de fleur d'oranger ou l'eau de rose, rien ne vous empêche de la parfumer à la vanille ou la laisser nature. 

M_halbi_2

1L de lait
100 g de poudre de riz
150 g de sucre (selon le goût)
2 c. à soupe d'eau de fleur d'oranger
Pistache en poudre et cannellemoulue (décoration)

Verser le lait dans une casserole, y ajouter le sucre et la poudre de riz.
Remuer avec une cuillère en bois jusqu'à épaississement. Compter 15 à 25 min selon la consistance désirée.
Le mélange doit napper la cuillère.
Retirer du feu et ajouter l'eau de fleur d'oranger.
Verser dans des ramequins et décorer avec de la pistache en poudre ou de la cannelle moulue.
Déguster froid
.

M_halbi_3

Related Posts with Thumbnails