IMG_8905

Bon, pas facile pour moi de me remettre sur les rails après toutes ces émotions... Le salon du blog a été plaisant, gourmand, convivial et un peu fatiguant ! J'ai passé un week-end émotionnellement hétéroclite, entre la joie de revoir certains blogueurs, de rencontrer d’autres, et la fatigue entre la position debout et l’affrontement des embouteillages humains. Mais j’imagine que ça l’était encore plus pour toute l’équipe organisatrice qui a, encore une fois, donné tout son maximum !

Mais aujourd’hui, je ne vais pas vous raconter le salon du blog car il faudra que je trouve un petit moment pour trier les photos, trouver les mots pour transmettre ce qui a été partagé … Bref, j’ai bloqué le dimanche d’avant le salon à préparer quelques gâteaux orientaux, et voilà qu’il faudra que je consacre quelques heures après le salon à vous raconter cette rencontre ! Je vous ai dit que c’était émotionnellement hétéroclite !

Et je suis assez contente d’avoir des recettes en réserve à partager, puisque l’envie de cuisiner m’a un peu quitté cette semaine et je pense que je serais dans cet état pour un petit moment. A moins que vous soyez intéressés par une recette d’omelette aux poivrons, des pâtes à la bolognaise, de simples pains au lait, de la soupe aux légumes … Non je ne pense pas ! Et honnêtement, j’ai besoin d’un bon bol d’air en cuisine pour avoir un regard neuf et pouvoir rassembler mes idées de recettes, afin de partager avec vous l’originalité et l’authenticité, deux esprits culinairement hétéroclites !

IMG_8902

Cette entrée joue l'originalité dans un menu de fête, alliant le sucré et le salé avec note délicatement épicée. De plus elle est facile à réaliser car la patate douce cuit très vite et s'écrase facilement, il ne vous restera qu'à dresser à la dernière minute en agrémentant d'oignon rouge émincé et d'éclats de noix.

Pour 6 personnes
Temps de préparation : 20 min
Temps de cuisson : 15 min

1 patate douce
4 tranches de magret de canard séché / personne
150 g de noix
1 c. à soupe de beurre
1/2 oignon rouge
1 badiane (ou anis étoilé)
1 bâton de cannelle
2 pincées de cannelle
2 pincées de muscade
4 c. à soupe d'huile de noix
2 c. à café de vinaigre de framboise
Poivre blanc du moulin
Sel


Peler la patate douce et la couper en gros morceaux. Porter à ébullition avec un peu de sel, le bâton et les pincées de cannelle ainsi que la badiane
Égoutter, retirer le bâton de cannelle et la badiane, puis disposer dans un saladier et incorporer le beurre. Écraser à l'aide d'un presse purée ou avec une fourchette.
Préparer la vinaigrette avec l'huile de noix, le vinaigre de framboise, le poivre blanc, l'oignon rouge émincé et le sel.
Dresser les tranches de magret en éventail, disposer une quenelle de papate douce et arroser de vinaigrette avec quelques morceaux d'oignon rouge. Parsemer d'éclats de noix et de quelques pincées de cannelle pour décorer l'assiette.
Cette entrée est à servir tiède