IMG_4299

A la maison, tous les ustensiles sont bons pour déguster des petits plats. On se laisse bien séduire par un tajine de viande à même le tajine quand le Maroc s’invite à notre table; on ne chipote pas devant un plateau télé composé de restes ou de fromages; on voyage quand on plonge les mains dans un curry de légumes ou de dhals servis sur une feuille de bananier; on se croit sous le soleil quand ce dernier s’initie dans une assiette de Colombo,  et parfois on arrive à apprécier une part de pizza ou un sandwich maison gentiment emballés dans une serviette en papier.

Ces derniers temps, nous avons adopté le bol pour apprécier sa profondeur dissimulant des saveurs d’Asie… ou peut être que j’ai tout simplement adopté la cuisine Asiatique qui me cache de belles surprises !! On peut tout mettre dans un bol, un grand bol de préférence qui peut recevoir avec appétit n’importe quelles baguettes venant l’explorer. Un peu de riz au fond, arrosé d’une sauce crémeuse à souhait ; des nouilles en guise de nid douillet pour une viande aigre-douce, des pâtes de riz baignant dans un bouillon fumant, très fumant et parfumé ; des crudités accompagnées de vermicelles transparentes et de petits nems croustillants … Le bol est généreux, je l’ai adopté.

IMG_4306

Pour 4 personnes
Temps de préparation : 10 min
Temps de cuisson : 15 min

500 g de beouf (Bifteck, à fondue...)
200 ml de lait de coco
1 poivron rouge
1 carotte
2 échalottes
4 piments rouges forts
2 brins de Basilic Thaï
1 morceau de gingembre frais de la taille d'un pouce
1 morceau de Galanga frais de la taille d'un pouce
4 à 6 racines de coriandre
4 gousses d'ail
2 c. à soupe de sauce Nuoc-mâm
2 c. à soupe de sauce Soja claire
Sel, poivre
4 c. à soupe d'huile d'arachide pour moi)

(Vous pouvez trouver ces produits sans problème en boutiques asitaiques)

A préparer 15 min avant de passer à table.

Mettre l'ail, le gingembre, le galanga, 3 piments débarassés des graines dans un mortier et piler l'ensemble en une jolie pâte.
Faire chauffer l'huile dans un wok (veiller à huiler les bords du wok), y verser la pâte de gingembre.
Incorporer le boeuf coupé en petites bouchées de 2 cm environ, mélanger et faire rissoler 5 min sur feu très vif.
Ajouter le poivron coupé en cubes, la carotte coupée en rondelles et les échalottes émincées, faire revenir 2 à 4 min toujours sur feu vif.
Verser la sauce Soja, le Nuoc mâm, le 4e piment entier, saler et poivrer, mélanger de manière ample.
Verser la moitié du lait de coco, mélanger pour former un mélange harmonieux puis verser le reste et laisser mijoter 2 min.
Retirer du feu, ajouter les feuilles de basilic Thaï et servir dans un bol sur un lit de du riz nature.

IMG_4310