IMG_3256

«  Salut Cindy,

Je sais que tu passes par ici de temps en temps, histoire de me lire et de saliver devant les plats épicées comme tu les aimes. Mais là où tu es maintenant ça doit aussi sentir bon le piment et les épices, toi qui ne manges jamais sans quelques larmes de piments confits dans ton assiette, ça doit pétiller l’éclat des fruits frais aux couleurs de l’arc-en-ciel, sauf que ces couleurs-là ont une sacrée odeur de sucré et de parfumé ! Là où tu vis maintenant, ça doit chanter dès le matin tôt, sans se soucier de la tombée de la nuit qui vient toujours promptement ici ! Le soleil, la mer même si là où tu es elle n’est pas si jolie que là où tu es née, la verdure, la montagne, le ciel, les couleurs, les gens oui les gens … ont sûrement une autre fragrance là-bas...

Je t’envie rien qu’à l’idée de penser à ça, je t’en veux aussi d’être partie si loin …t'es une grande veinarde... un petite alors... Ok je retire ce que j'ai dis...  Non, finalement je ne suis pas si jalouse, je sais que ta nouvelle vie n’est pas si facile ni si joyeuse qu’elle me semble l’être... non je ne suis pas si triste que tu sois partie, je sais que ta porte me sera ouverte quand j’aurais l’occasion de visiter ton île, et saches que cette occasion est bien proche…

Tu me dis que t’as trouvé ta perle même si ce n’est pas évident au quotidien, ta famille et tes amis te manquent, les bons plans Parisiens te manquent, nos délires te manquent, tes projets ne sont plus les mêmes, t’es une autre personne et ça te fait peur … je te crois, je te comprends, les nouveaux départs ont toujours un goût sucré et acide à la fois, ton palais s’y habituera copine…

« Là où je suis, c’est loin du reste du monde et comme par hasard c’est maintenant que j’ai envie de faire le monde ! », m’as-tu dis dernièrement quand je t’ai parlé d’un week-end en Europe pour visiter et se changer les idées. Depuis, ta parole ne m’a pas quittée, moi qui veux faire et refaire le monde ! Le mini-monde où tu es comme un fruit, sous son air de sucré il peut s’avérer acide...
…...

Je t’embrasse ».

Pour toi Cindy, cette recette aux couleurs de l'île de la Réunion, ta nouvelle terre ...
Après une petite recherche, je n'ai pas réussi à trouver la saucisse de là-bas, celle de Montbéliard fait bien l'affaire... Tu ne m'en voudra pas copine ! Cette recette et ce conseil pour la saucisse je les tiens d'une copine aussi veinarde que toi, Pascale et ses idées vagues !! Veinarde parce qu'elle vient de là-bas, juste à côté, de Madagascar ... Parce qu'elle va là-bas souvent et ailleurs aussi, du côté de l'Inde !!

IMG_3248 IMG_3253

Rougail de saucisses :

6 saucisses fumés de Montbéliard
2 oignons
1 boîte de tomates concassées (sinon 3 tomates quand c'est la saison)
2 gousses d'ail
1 morceau de gingembre frais de la taille d'un pouce
1 c. à café de curcuma (safran pays)
4 piments oiseau
Huile
Sel et poivre en graines (ou moulu)

Dans une marmite, faire chauffer un peu d'huile, ajouter les saucisses coupées en tronçons et les faire revenir jusqu'à ce qu'ils prennent une belle couleur dorée. Retirer et réserver.
Piler l'ail, le gingembre, le piment, le sel et le poivre ensemble dans un mortier.
Dans la même marmite, faire chauffer un peu d'huile, ajouter la pâte d'ail, le curcuma puis les oignons coupés en fines lamelles, faire fondre le tout environ 3 minutes. Ajouter les tomates concassées et laisser compoter 5 minutes.
Incorporer les saucisses et laisser cuire 10 minutes, puis arroser de très peu d'eau et poursuivre la cuisson 10 minutes
Servir avec du riz blanc et du rougail de tomates bien frais.

Rougail de tomates :

2 tomates
1 petit oignon (de préférence oignon nouveau)
Gingembre frais
2 gousses d'ail
Quelques brins de ciboulette
Feuilles de coriandre
Citron vert
Sel

Couper les tomates en petits morceaux après avoir enlevé les pépins, émincer également l'oignon, la ciboulette et les feuilles de coriandre. Mélanger le tout dans un bol avec le sel, l'ail et le gingembre pilé. Arroser de jus de citron et garder 30 min avant de servir.
Le rougail se consomme le jour même.