IMG_3279

Tout d'abord, merci à Tinka Kemptner de l'équipe de teva pour le clin d'oeil sur ma recette de cheese nan, vous pouvez lire son article directement ici.

Passons à la recette du jour ...

Quel plaisir de se servir une tranche de cette tresse à la pause café, quel plaisir aussi de pouvoir en trancher une part tous les jours sans qu'elle ne soit dsséchée ! Le secret de cette tresse est sans doute sa pâte qui monte, qui monte et qui monte... j'ai nommé "la pâte levée". Une pâte en pâtisserie qui se laisse séduire par toutes les farces et les garnitures pour un résultat entre la texture à brioche, à pain et à gâteau qui ne sèche pas jusqu'à la dernière miette. Mais une telle pâte ça se mérite, il lui faut du temps, du temps et du temps ...

Je n'ai pas eu ce luxe de la goûter tous les jours car une fois apportée chez ma soeur pour un grand goûter familial, il n'en restait pas une miette. Cette recette est tirée de mon premier livre acquis il y a au moins 10 ans : "Pâtisserie" - édition Hachette, présentation de Jean Millet avec 2000 recette et 1000 photos en couleurs.

IMG_3282 IMG_3337

Quel est donc le secret de cette pâte qui ne fait que lever ? Tout simplement grâce à l'apport de levure fraîche qui contient des cellules vivantes, ou plutôt des champignons qui ont besoin d'air, d'humidité et de chaleur, et de nutriments (l'ajout d'une pincée de sucre) pour se multiplier et du coup provoquer une fermentation. Ce processus de fermentation dégage un gaz carbonique et de l'alcool (ce sont ces petites bulles qui apparaissent). Ces petite bactéries craignent autant le froid que la chaleur, c'est pour cela qu'on dilue la levure dans un liquide (eau ou lait) à la température du corps, soit à juste tiédi à 35°. Ceci est multiplié tant qu'on laisse la pâte se reposer à l'abri de courants d'air.

Voilà, c'est fini pour le petit cours d'agro-alimentaire (ou de biochimie) d'aujourd'hui.

Ingrédients pour environ 12 tranches, soit vous réduisez la quantité soit vous en faites pour la semaine.
Temps de préparation : 30 min
Temps de repos:  3h30
Temps de cuisson : 40 min

Pour la pâte levée :

500 g de farine
30 g de levure de boulanger fraîche
100 g de sucre
50 g de beurre
2,5 dl de lait
2 oeufs
1 pincée de sel

Pour la garniture au pavot :

3,75 dl de lait
100 g de sucre
100 g de pavot moulu
3 c. à soupe de raisins secs
3 jaunes d'oeufs

Préparation de la pâte levée :

Chauffer le lait à petit feu, ajouter la levure et 4 c. à soupe de farine ainsi qu'un peu de sucre. Laisser lever à couvert 30 min.
Amalgamer le sucre et le sel à la farine, y faire un puits. Casser les oeufs un à un, ajouter le beurre en morceaux, verser la bouillie à levure et rassembler le tout en une pâte lisse
Couvrir et laisser reposer 2 h
La pâte peut lever tranquillement au froid pendant une nuit ou une journée.

Préparation de la garniture au pavot :

Porter le lait à ébullition, ajouter le sucre, les graines de pavot moulues. Dès que le mélange commence à s'épaissir, incorporer les raisins secs et les jaunes d'oeufs. Laisser refroidir.

IMG_3263 IMG_3267

Pétrir la pâte énergiquement et l'étaler en un rectangle de 25 x 35 cm environ sur un plan de travail fariné
Le couper en deux dans le sens de la longueur
Tartiner les deux rectangles puis les rouler sur eux même dans le sens de la longueur
Torsader les deux boudins formés et laisser lever 1h à couvert

IMG_3268 IMG_3271
IMG_3272 IMG_3274

Préchauffer le four à 180° et faire cuire 40 min
Laisser refroidir puis saupoudrer de sucre glace.

IMG_3338 IMG_3278

On obtient un résultat surprenant, un intense goût de pavot vite oublié sous la caresse de la pâte mi compacte et mi fine.

Je vous souhaite un très bon week-end qui marque la fin de mois de février...