Photo_031

A peine arrivés devant l’immeuble, nous savions à quelle porte frapper ; l’odeur du massala embaumait le couloir et le parfum de l’encens parfumait l’air. Nous savions également que cette invitation pour un déjeuner de dimanche allait être exquise et délicieuse, un repas indien fait part des indiens dans une famille indienne.

En bonne invitée, je propose un coup de main en cuisine mais Maya savait très bien que mon intrusion dans la cuisine de sa maman était ma principale envie, loin d’une simple aide conviviale. Cette envie de pénétrer dans le monde quotidien de sa maman, me faufiler entre ces étagères de dhals, ces pots d’épices, ces bacs de légumes et découvrir certains secrets de la cuisine indienne ou le juste plaisir de cuisiner ensemble.

Mon intrusion dans la cuisine fut appréciée et j’ai facilement pu trouver une place au milieu de ces casseroles sur le feu (Chana massala, aubergine massala…), de cette pâte qui repose sagement (pâte à Kachori), de ce pain qui gonfle puis s’affaisse entre les doigts de cette cuisinière (Chapati), de cette viande ambrée d‘épices qui s’enflamme sous le grill du four… Une cuisine comme nul par ailleurs, celle d’un voyage.

Sans mettre la main à la pâte, j’ai pétri une pâte, j’ai touillé une sauce, j’ai retourné la viande, j’ai goûté à la farce, j’ai dressé les pickles, j’ai mixé le lassi … du simple regard explorateur qui ne veut rien perdre et tout capter. J’ai justement capté une spécialité qui m’était inconnue : Kachori.
Des boulettes de pâte à Puri (pâte à pain à frire) farcies de dhals relevés, frites et  fondantes à la couleur sablée. Les Kachori sont une recette de snacks que l’on peut déguster dans toute l’inde avec des farces plus ou moins différente selon le dhal et les épices utilisées.
Le mode préparatoire est assez facile mais se fait en deux temps : Il s’agit tout d’abord de façonner la pâte et de préparer la farce, puis de former des boulettes farcies à faire frire de manière modérée sur un feu moyen. Vraiment facile pour un bon résultat.

Je tiens cette recette de la mère de Maya, une amie, que je remercie tendrement pour ce moment passé ensemble. Je lui dois cette belle découverte et lui souhaite happy Diwali.
Justement, je vais célébrer Diwali à ma manière en vous proposant à partir d’aujourd’hui et jusqu’à vendredi, une recette indienne par jour autour de friandises, de snacks, de massala… en lien avec la fête des lumières.

Photo_029 Photo_027

Diwali sera célébrée demain, 28 octobre, jour de la nouvelle lune de novembre, et fêtée pendant cinq jours.  Il s’agit du dernier jour de l’an hindou selon le calendrier, le jour suivant est le premier jour de l’année, de ce fait c’est la fête du nouvel an hindou. Mais dans d’autres régions, la fête Diwali prend d’autres significations.
Diwali célèbre la victoire du bien sur le mal, la lumière sur les ténèbres, et de la connaissance sur l'ignorance, même si les légendes qui différentes d’une région à une autre.
Une des légendes de Diwali dit que Ravana, qui avait dix armes et dix chefs,  a été un méchant roi, qui a enlevé l'épouse de Rama. Rama avait été en exil pendant 14 ans. Après une grande bataille, Rama a tué le démon et récupéré son épouse. Le retour de Rama avec sa femme Sita à Ayodhy s’est déroulé lors d’une nuit sombre sans lune, ils ne pouvaient voir. Grâce aux feux de bougies et de lampes des maisons, le roi et la reine trouvèrent leur chemin et furent couronnés cette nuit aux lumières, à Diwali.

Pour 15 piéces
Temps de préparation : 40 min
Temps de repos : 30 min
Temps de cuisson : 15 + 15 min

Pour la pâte :
150 à 200 g de farine blanche
100 ml d'eau froide
2 c. à soupe de ghee ou huile
1/2 c. à café de sel

Pour la farce :
2 poignées de moong dal
2 gousses d'ail
1 morceau de giongembre frais
2 piments verts
Quelques feuilles de coriandre
Quelques feuilles de curry
1 c. à café de fenouil
1 c. à café de cumin
1 c. à café de coriandre moulue
1/2 c. à café de curcuma
1/2 c. à café de poudre de mangue (Amchur)
1/4 c. à café d'Asafoetida (hing)
Sel
huile pour la friture

Réalisation :

Rincer les moong dals et le smettre à tremper dans de l'eau froide pendant 30 minutes au minimum.
Les lentilles gonflents et prennent une couleur plus clair. Jetter l'eau de trempage.

Variante : vous pouvez remplacer le moong dal par des chana dal, urid dal ...

Photo_004 Photo_007

Pour la pâte :
Mettre la farine, le sel dans un saladier. Ajouter le ghee ou de l'huile de votre choix.
Sabler en mélangent la farine et le ghee puis verser l'eau et former une pâte lisse sans trop la pétrir, juste ce qu'il faut pour la ramasser et la rendre homogéne.
Couvrir et laisser reposer 30 minutes au minimum.

Astuce  :  Faire la pâte avant de mettre à tremper les moong dals. Le temps de repos étant le même (30 min).

Photo_005 Photo_006

Pour la farce :
Mettre les moong dals dans un mixer avec l'ail, le gingembre, le piment, la coriandre, les feuilles de curry et mixer le tout sans les transformer en une pâte fine, il faut que ce soit granuleux avec des petits morceaux.

Photo_008 Photo_009

Dans une sauteuse ou un wok, faire chauffer un peu de ghee, ajouter le fenouil, le cumin, l'asafoetida, puis le reste des épices. Bien mélanger et laisser frire 1 minute pour que les épices se mélangent et composent une seule saveur.
Ajouter le mélange de moong dals et mélanger. Ajoutter 3 à 4 c. à soupe d'eau et laisser revenir sur feu moyen pour que ça ne brule pas. Compter 15 minutes et goûter les lentilles qui doivent être tendres. Laisser refroidir le temps de façonner les boulettes de pâte.

Photo_010 Photo_017

Prendre la pâte et la diviser en 15 parts égales : des boulettes bien lisses.
Prendre chaque boulette et l'aplatir sur le plan de travail ou à la main. Il faut que le mielieu soit plus fin que les bords.
Prélever une cuillèrée de farce, disposer au milieu et refermer la pâte comme sur la photo

Astuce : vous pouvez travailler la pâte avec un peu d'huile, il suffit de graisser vos doigts avec une huile neutre.

Photo_020 Photo_021

On garde la boulette de pâte farcie ainsi, on donne simplement un coup de main pour la lisser en surface pour que ça tienne et avoir une jolie forme ronde.

Photo_022 Photo_023

Dans un grand bain d'huile chaud, faire frire les Kachori sur feu moyen. Ils montent en surface et prennent uen jolie couleur sablée.

Astuce : l'huile doit être chaud au départ, baisser le feu à moyen sinon vos Kachori seront très foncés et croustillantes sans que cuise bien à l'inéterieur. Le feu doit être moyen.

Les égoutter puis déguster chauds ou froids.
Vous pouvez les accompagner d'un chutney de menthe et de coriandre ou autre de votre choix

Photo_030 Photo_028

La surface est très lisse alors que le dessus forme de jolis plis spécifiques aux Kachori. 

Photo_033

A demain pour une gourmandise bien sucrée