DSC09542

Le dernier dimanche du mois de juillet, j'ai organisé une journée Bollywood chez moi invitant quelques copines fans ou initiées. La première journée que je lance pour une grande chaîne de rencontres passionnantes autour de ce grand Cinéma. Ce fut une réussite et on ne compte pas s'arrêter là.

J'ai reçu mes invités habillée en sari et parée de bijoux à l’indienne, l’ambiance était également au rendez-vous avec de l’encens naturel (du vrai LotusDSC09672), une bougie d’huile parfumée à la rose sans oublier la poudre rouge « kum kum » qui sert à faire le « tikki » ou le « bindi » sur le front juste entre les yeux. Un accueil à l’indienne comme il se doit.

Nous avons regardé des clips hindis tout en sirotant un lassi mangue et un jus de rose à la cannelle, tout en grignotant des chips de bananes salées, des pois-chiches grillées aux épices, des pistaches salées, des « Jeera chips » qui sont à base de farine de pois-chiche aromatisés au cumin en grains, vraiment délicieux et c’est le vendeur de mon magasin habituel qui m’en avait fait goûté (à chaque fois je me rend à cette boutique, soit 1 à 2 fois tous les 15 jours j’ai droit à un truc à manger : du tchaî, une mangue, des noix de cajou… Mais il ne faut pas le dire, hein...). Il suffit de faire frire 1 seconde ces chips dures à la base puis de les déguster, le goût est étonnant, d'une part ce n'est pas du tout huileux ni gras et d'autre part c'est assez original de déguster des chips à base de pois-chiche, ça change des chips de pommes de terre (j'ai complètement oublié de prendre l'appéro en photo).

Sans trop vous détailler la journée, c'était vraiment magique, agréable, chaleureux et joyeux. Nous avons tous apprécié cette journée à l'indienne : Bollywood, clips, potins, événements, plats, surprises...

--

Avant de vous présenter le menu, voici une de mes chansons préférées
qui a été également présentée au spectacle "Bharati"

----

** Aloo Matar Curry **

DSC09535

Un curry végétarien est un plat toujours apprécié dans la cuisine indienne, il peut accompagner d’autres plats pour en composer un menu entier ou être dégusté seul.

4 pommes de terre de tailles moyennes
1 petit oignon
2 à 3 poignées de petits pois surgelés
6 feuilles de curry (clic)
1 gousse d’ail
1 c.à café de gingembre pilé
1 bâton de cannelle
1 c.à café de cumin en grains
1 c.à soupe bien pleine de curcuma
½ c.à café de poivre
Sel
Ghee ou huile neutre

Faire chauffer le ghee ou l’huile, ajouter ensuite les feuilles de curry ou à défaut une feuille de laurier, toutes les épices (cannelle, cumin, curcuma, gingembre et poivre), l’ail pilé et l’oignon émincé.
Faire revenir 1 minutes puis ajouter les pommes de terre pelées et coupées en cubes, mélanger le tout puis arroser d’eau à hauteur du légume. Ajouter ensuite le sel et laisser cuire le temps que les pommes de terre soient fondantes, écraser quelques morceaux contre la paroi de votre fait-tout pour avoir une consistance plus épaisse.
Arroser d’un peu d’eau et ajouter les petits pois, laisser cuire quelques minutes.
Vous avez le choix entre un curry épais ou en sauce. Dans le premier cas, on n’arrose pas d’eau et on laisse réduire la sauce pendant la cuisson mais les légumes doivent être bien cuits et fondants. Dans le deuxième cas, on arrose d’eau au fur et à mesure même après cuisson complète des légumes, pensez à rajouter un peu d’épices car l’eau dilue la sauce. Je vous conseille d’ajouter l’eau à hauteur du plat quand vous ajouterez les petits pois.

** Aubergine fumée aux épices **

DSC09536

On cuisine pas mal l’aubergine en Inde, c’est l’un des légume vraiment apprécié notamment dans les plats végétariens car il exalte merveilleusement des sauces sans viandes, sans oublier les diverses recettes en fonction de la variété du légume : petit et rond, petit et long…. On peut préparer l’aubergine en la faisant cuire à l’eau tout simplement, en la faisant griller, ou en l’ajoutant crue aux épices mijotés. C’est assez variable.

1 grande et belle aubergine
1 oignon
2 tomates
1 c.à café de poivre
1 c.à café de gingembre en poudre
1 c.à soupe de nigelle (clic)
1 c.à soupe de garam masala
1 gousse d’ail
Sel
Ghee ou huile

Faire griller l’aubergine à même la flamme de votre feu sinon la faire griller au four. Ne la faites pas griller complètement juste la ramollir un peu.
Laisser refroidir puis découper ensuite des morceaux (cubes)
Faire chauffer le ghee ou l’huile, ajouter l’oignon émincé ainsi que les épices sauf le nigelle
Faire mijoter un peu, ajouter ensuite les tomates émincées et laisser dégager le jus pendant 3 minutes.
Ajouter l’aubergine et mélanger le tout à l’aide d’une cuillère en bois et faire revenir quelques minutes, l’aubergine va devenir plus fondante. Ajouter le nigelle et prolonger la cuisson de 2 minutes à feu vif.

** Badji d'oignons **

DSC09540

Après les badjis d’aubergines (clic), voici ceux à l’oignon apprécié également dans la cuisine de rue en Inde, tout comme les pakoras végétariens (clic). Il est indispensable d’utiliser de la farine de pois chiche mais pour les épices on peut faire dans la légèreté, du poivre et du sel suffisent. Pour les grands amateurs, on peut utiliser du garam masala ou de l’Asafoetadia, une épice très (mais vraiment) particulière que l’on sent de plusieurs km ! ! !  Ce n’est pas vraiment une épice mais une résine en poudre dont l’odeur est très forte ! ! Je la range dans un pot emballage d’origine), dans deux sacs et au fond de mon placard à épices ! !

2 oignons rouges
1 grand bol de farine de pois chiche
1 c.à café de bicarbonate ou de levure chimique
Quelques pincées de poivre
½ c.à café de curcuma
¼ c.à café d’Asafoetadia (vous pouvez ne pas en mettre mais c’est typique aux badjis)
Sel

Couper les oignons en rondelles pas très fines (0,5 cm)
Mélanger dans un saladier la farine avec de l’eau du robinet afin d’obtenir une pâte à beignet, allez y doucement jusqu’à l’obtention d’une consistance souple et fluide. Ajouter le reste d’ingrédients et mélanger au fouet manuel ou à la fourchette tout simplement (l’eau détend la farine)
Plonger chaque rondelle d’oignon dans la pâte puis faire frire dans un bain d’huile (pas de ghee cette fois-ci) pas fumant. Egoutter.

** Raîta de concombre **

DSC09541

le Raîta est sans doute l’un des plats (entrée ou accompagnement) les plus connus de la cuisine indienne après le curry. Cette spécialité a su trouver sa place sur nos tables européennes. Normalement, la raîta est préparé avec du yaourt spécial fait maison d’où l’utilisation du yaourt brassé qui lui ressemble un peu (contient moins d’eau / moins d’humidité)

2 yaourts brassés
1 concombre
½  oignon rouge de préférence
1 c.à café de garam masala
1/3  c.à café de cumin en poudre
Quelques feuilles de coriandre ou de menthe
Sel

Fouetter les yaourts dans un saladier à l’aide d’une fourchette, ceci pour les rendre lisses.
Ajouter le concombre coupé en petits morceaux ainsi que l’oignon émincé

Ajouter les épices et mélanger le tout, puis placer au frais avant de servir.
Il n’est pas utile d’ajouter un peu d’eau pour allonger le yaourt, le concombre va dégager son eau au contact du sel pendant la phase de repos. AU moment de servir ajouter la coriandre ou la menthe coupée à la main.

** Chapatis **

DSC09538

Ah les chapatis, ces délicieuses galettes en guise de pain pour saucer différents plats mijotés, en sauce, en crème… ou même nature. Un pain indien très connu tout comme les nans qui peuvent remplacer le riz.

Les chapatis sont préparés avec de la farine de blé complet « Aata », de l’eau et un peu de sel. Ensuite, on les fait cuire sur un Tawa, une poêle épaisse et plate sans bord. Pendant la cuisson, le chapati gonfle, on l’aplatit alors avec la main nue pour les courageux, sinon en s’équipant d’un chiffon pour ne pas se brûler (la vapeur s’y échappe). Après la cuisson et pendant qu’ils sont chauds, on applique au pinceau un peu de ghee, je ne sais pas pourquoi mais c’est très bon ainsi ;)

La recette de Chapatis fera l'objet d'un billet à part car j'ai pris les photos des étapes vous aidant à bien réaliser ce bon pain indien.

** Riz à la Rose **

DSC09537

Je voulais servir du riz nature avec le poulet masala afin de mieux savourer l’originalité de ce plat, d’autant plus que les entrées étaient bien consistantes ! ! Pour changer un peu, j’ai préparé un riz cuit dans de l’eau de rose mélangée à de l’eau normale, ça parfume sans modifier le goût du riz. Il paraît que c'est très ancien comme méthode de cuisson et ça a un côté prestigieux!

Faire cuire du riz basmati dans un grand volume d'eau contenant : 1/2 eau normale et 1/2 eau de rose, ajouter quelques gouttes d'essence de rose et un peu de sel. Et voilà. Pour servir, prélever une cuillère à soupe de riz cuit, la mettre dans un bol puis ajouter un peu de colorant rouge (j'ai utilisé celui en poudre), mélanger à la fourchette puis décorer votre riz avec ce beau corail.

** Murgh Masala **

DSC09539

Murgh signifie Poulet en Hindi, une des viandes les plus appréciées. Cette recette est très facile à faire, bien qu'elle contienne du garam masala, un mélange d'environ 24 épices (tout dépend des familles et des régions), on y ajoute quelques épices pour relever son goût. Ce plat peu pimenté est originaire du nord de l'inde et convient à tous les repas.

1 gros poulet
2 oignons rouges
2 tomates bien mûres
1 yaourt (j'ai utilisé du brassé)
1 c.à café pleine d'ail pilée (4 gousses d'ail)
1 c.à café pleine de gingembre pilé
10 feuilles de curry (clic)
1 bâton de cannelle
6 cardamomes vertes (clic)
1 c. à café de cumin en poudre
1 c.à soupe de garam massala
1 c.à café de coriandre en poudre
Sel, poivre
Ghee
Coriandre fraîche pour l'accompagnement

Couper le poulet en morceaux
Faire chauffer le ghee puis ajouter les épices, l'ail, le gingembre, les feuilles de curry.
Ajouter ensuite les deux oignons émincés puis laisser mijoter quelques instants
Ajouter les tomates émincées finement,  et laisser mijoter juqu'à la formation d'une compotée
Ajouter le poulet, mélanger pour que la viande s'imprègne de toutes les saveurs et laisser mijoter 10 min environ
Incorporer le yaourt lissé préalablement à la fourchette, puis porter lentement à ébulition après avoir arrosé d''eau à hauteur du poulet.
Réduire le feu et laisser cuire 40 min environ, remuer de temps en temps pour éviter que le poulet s'attache au fond.
Poursuivre la cuisson quelques minutes à feu vif en retirant le couvercle afin d'épaissir la sauce
Servir avec quelques feuilles do coriandre grossièrement hachées.

Un menu riche, long, exotique et divin
D'autres menus de ce genre sont à venir...