DSC09604

Ces macarons marocains en caissettes sont vraiment bons que l’on en fait une seule bouchée. Je ne suis pas sûre que ce soit le vrai nom mais la recette rappelle un peu celle des Ghribas (Cf. mes Ghoribas aux cacahuètes), une pâtisserie qui porte également le titre de macarons marocains. La texture est très fondante et la petite portion plaît à tous les coups. J'ai en tête le fils de Murielle et de Stanislas qui en a dégusté trois d'un seul coup, un après l'autre. Une des recettes ultra méga super faciles de la pâtisserie marocaine. J’ai eu le plaisir d’apporter ces biscuits au célèbre (ça l’est maintenant) pique-nique parisien organisé par Doriann et Marie. Doudou a tellement adoré ces biscuits qu'il été embêté à chaque fois pour enlever le papier :) dommage on peut pes les faire sans les caissettes à moins de faire une pâte plus solide, à tester.

Pour ceux qui n'aiment pas les amandes, vous pouvez utiliser des noix, noisette, cacahuètes...etc en poudre.

DSC09611

250 g de poudre d’amande
250 g de coco déshydraté
200 g de sucre
4 œufs (moyens)
1 sachet de levure chimique type Alsa
1 sachet de
sucre vanillé
Sucre glace pour la touche finale

Commencer par battre les œufs avec le sucre et le sucre vanillé jusuq'à ce que l'appareil double de volume
Ajouter la noix de coco, la poudre d’amande et enfin la levure
Bien mélanger juste au fouet manuel, ça va plus vite
Disposer des petites caissettes vides et les remplir de la pâte en vous aidant de deux petites cuillères à café. On prélève la pâte avec une cuillère puis on fait glisser dans les caissette en s’aidant de l’autre cuillère. Remplir les caissettes à 2/3.
Saupoudrer de sucre glace puis les placer sur la plaque et mettre au four préchauffé à 180° pendant 10 à 15 minutes. Pendant les 3 premières minutes ils gonflent super bien, il ne faut surtout pas ouvrir le four. Dès qu’ils sont dorés (ils dégonflent légèrement) les sortir et laisser refroidir avant la dégustation.
Se conservent quelques jours dans une boîte bien fermée.

Astuces :
Vous obtenez normalement une pâte molle facile à prélever à la cuillère mais on ne peut pas former des boulettes à la main.
Si la pâte est trop épaisse, ajouter un oeuf, un peu d'eau ou du lait, sinon de l afleur d'oranger.
Si la pâte est très très molle voire coullante, ajouter de la noix de coco ou un peu de farine (2 c. à soupe environ).

DSC09608