DSC09272

Le tinin est une variété de banane dont la peau reste verte. c'est en fait une "banane" qui n'est pas mûre et qui se consomme comme un légume. Vous pouvez en trouver facilement dans les magasins exotiques qui proposent des produits des îles. Ce repas traditionnel des Antilles est une très ancienne spécialité préparée majoritairement par les esclaves, au point qu'on l'appellait "manjé a maléré", soit "repas des pauvres". Mais Tinin lanmori  est toujours un plat d'actualité qui n'est pas aussi pauvre qu'avant , uisque le prix de la morue est très élevé et qu'en France les Tinins sont également chers. On peut le déguster même au petit déjeuner et à toute heure de la journée. C'est vraiment spécial mais on s'y habitue.

Préparation de la morue :

Prendre quelques morceaux de morue salée, peu importe son origine.

Rincer à l'eau du robinet en la frottant légérement pour enlever l'excédent de sel.

Mettre la morue dans un faitout, dans un grand volume d'eau (non salée bien sûre!!!!!)

Il existe deux technique pour réussir son dessalage :
1. Placer la peau vers le haut. Ne me demandez pas pourquoi, mais il s'avère que c'est ainsi qu'il faut faire, sans doute que nos grands-mères savaient pourquoi sans avoir fait des études de chimie !
2. La faire pocher. On ne doit jamais faire bouillir la morue. Il faut la faire pocher dans de l'eau froide que l'on chauffe progressivement. Dès le premier bouillon, rajouter un peu d'eau froide afin de maintenir l'eau proche de l'ébullition. Concrètement : Laisser pocher environ 20 minutes. Changer l'eau et remettre sur feu encore 20 minutes ainsi de suite jusqu'à ce que la morue soit tendre et dessallée. Comptez environ 3 changements d'eau. Egoutter.

DSC09259

Préparation de la sauce "Chien" :

La sauce dite « chien » n’a rien à voir avec l’animal ! c’est juste le nom qu’on lui donne depuis bien longtemps. Elle n’a rien de spécial non plus à part qu’elle accompagne merveilleusement de nombreux mets antillais et caribéens aussi. Telle une vinaigrette mais plus savoureuse et délicatement pimentée. Emincer un oignon, des cives ou oignons longs et du persil. Ce dernier est à ajouter en fonction de votre goût, personnellement j’aime bien quand la sauce est bien persillée. Ajouter ensuite 2 gousses d’ails pilées, un piment antillais (rond) à volonté, juste en l’écrasant. Assaisonner avec un peu de sel et du poivre de jamaîque dit bois d'inde moulu. Mélanger le tout avec une fourchette tout en ajoutant de l’huile neutre, quelques gouttes de vinaigre blanc et un peu de citron vert sans trop y insister. Ajouyter un peu d'eau très chaude.

DSC09260

Après avoir dressé la morue dans un plat creux, cette fois-ci la chair du poisson vers le haut, y verser harmonieusement la sauce « chien ». La morue va s’imprégner de la sauce qui la rendra tendre et goûteuse.

DSC09261

C’est important d’assaisonner les plats aux Antilles, on ne peut pas concevoir de manger un plat, le plus basique soit-il, sans qu’il ne soit bien assaisonné !!

DSC09262

 

Préparation des bananes Tinins :

DSC09265

Compter quatre à six par personne

Éplucher les tinins en taillant tout au long le légume puis enlever la pelure. Pour cela utiliser des gants jetables ou procéder sous un jet d'eau. Si vous n’avez pas de gants jetables utilisez des sachets en plastique. A la maison je n’ai que des gants jetables à ma taille, soit pour les petites mains, impossible pour doudou de s’en servir ;) du coup il a enveloppé ses mains d'homme virile dans un sachet plastqiue.

DSC09266 

DSC09267

En effet, les tinins possèdent une "crème blanchâtre" qui tâche les vêtements et parfois les mains et les doigts qui suintent (mais ce n'est pas à vie). Il suffit d’appliquer de l’huile neutre sur vos mains avant de commencer à éplucher le légume.

Astuce de Prunelle(Une lectrice non bloggueuse) : " Autre astuce utilisée auparavant par nos grands-parents: bien laver les tinins et les mettre à cuire directement avec la peau, en ayant pris soin d'effectuer une coupe de cette peau dans le sens de la longueur. Une fois les tinins cuits, la peau se détache toute seule." 

Faire cuire ensuite les tinins dans de l'eau salée comme pour les pommes de terre. Réserver, pas besoin de faire égoutter au risque que ça sèche, il suffit d'en prendre à la fourchette et se servir.

Il existe une variante de recette où on fait cuire la morue déssalée et les tinins en même temps, c'est bien aussi. 

DSC09268
Tinins avant cuisson

Comment servir et déguster ?

Servir les tinins entiers, ajouter la morue, un concombre coupé en fines rondelles ou râpé, l'avocat pays (pas le petit mais celui de la taille d'un pamplemousse que l'on trouve dans les magasins exotiques) coupé en lamelles. Arroser le tout de la sauce de morue. Tout est servi dans la même assiette. Ajouter un soupçon de piment pour les amateurs, utilisez une cuillère propre et non pas votre fourchette au risque de trop "pimenter" la fourchette qui vous servira pour la dégustation.

DSC09274

Il suffit alors de couper les tinins à la fourchette en mélangeant le tout. Déguster le mélange en même temps pour un mix de saveurs et de goûts. Le concombre rafraîchit le plat alors que l'avocat apporte une bonne douceur au palais. Le mélange de concombre et d'avocat ajoué au poisson assez fort permet d'équilibrer le rapas.

DSC09276